Conférence annuelle

Conférence annuelle du Magistère BFA : "Politique et finance : Meilleures ennemies ?"

Mercredi 15 Mars à 18h30 (accueil des participants à partir de 18h)
Amphithéâtre Raymond Aron - 2ème étage de Dauphine

L'inscription est gratuite et obligatoire à l'adresse suivante

Contact : bureaumbfa@gmail.com

 

 

Présentation

2016 fut une année politique riche en événements plus ou moins bien anticipés :  Brexit, élection de Donald Trump… Comment les marchés ont anticipé et vécu ces événements ? Comment ont-ils évolué par la suite ? La politique vue par la finance sera l'objet de notre première table ronde. Réciproquement, la politique porte un regard particulier sur le monde de la finance. Comment la finance est-elle vue dans les programmes électoraux ? Cette année, dans le contexte de l'élection présidentielle française, le Magistère BFA a décidé d’orienter sa conférence sur ces thèmes articulés autour de deux tables rondes pour définir si la politique et la finance sont-elles bien les meilleures ennemies ?

 

Présentateur et modérateur Jean Marc Vittori

Jean-Marc Vittori est éditorialiste au quotidien « Les Echos » depuis douze ans, où il tient une chronique hebdomadaire et écrit notamment sur la macroéconomie, la politique et la théorie économiques. Il intervient régulièrement sur les ondes de BFM Business. Il a été auparavant journaliste puis rédacteur en chef dans la presse économique magazine - Le nouvel économiste, Challenges et L’Expansion qu’il a dirigé en 2001-2002. Il a publié plusieurs ouvrages dont « L’effet sablier. Vers la mort des classes moyennes » (Grasset, 2009), « Pour une gouvernance mondiale » (Autrement, 2010) et « Ecographiques » (Eyrolles, 2014). 

 

1ère Table Ronde : La politique vue par la finance

Lors de cette table ronde, il nous paraît nécessaire dans un premier temps de s’intéresser aux réactions des marchés suite aux récents événements politiques (Brexit, Trump...). Comment se positionner lorsque les sondages perdent leur pouvoir prédictif ? Comment les politiques influencent les marchés à l’heure de Twitter ?

Plus généralement, comment est pris en compte le risque politique dans les structures et décisions de trading ? La volatilité générée par le risque politique est-elle une opportunité pour les marchés financiers ?

Dans un deuxième temps, nous discuterons de l’impact de la régulation sur les marchés financiers, et en particulier de l’impact de l’avalanche de directives qui génère un environnement instable en perpétuelle mutation, avec bien sûr là encore, l’impact de l’élection américaine et la possibilité d’une dérégulation américaine.

 

Enfin, nous reviendrons sur l’impact de la politique sur la finance par le biais des obligations souveraines. A la suite des récentes crises de la dette en Europe, la dette publique française est-elle aujourd’hui perçue comme un actif à risque ?


Intervenants :

 

Sébastien Korchia

Diplômé d’un DESS banque et finance européenne de l’université de Toulouse et de la SFAF (Société française des analystes Financiers), il a débuté sa carrière au sein de la Société de Bourse FERRI puis a intégré le groupe Meeschaert en 1998, en tant que gestionnaire sous mandats puis a crée en et dirigé une salle des marchés dédiée à la clientèle privée, avant de prendre en charge une partie de la gestion sous mandats du groupe et de gérer un premier fonds spécialisé sur les Entreprises familiales en 2003. Depuis 2012, Sébastien Korchia est directeur général de Meeschaert Asset Management et directeur des gestions actions. Régulièrement présent sur les grands médias nationaux, il a obtenu différentes distinctions (Top Alpha League Table, Label, Trophée) récompensant les performances de la société de gestion et de ses fonds. En plus de son activité, il enseigne la pratique des marchés actions à l’IAE de Toulouse en Master 2 depuis 2000 et en Magistère Banque Finance Assurance à Paris-Dauphine.

 

 

Julien Marcilly

Julien Marcilly est titulaire d'un doctorat en économie financière de l'université Paris Dauphine et d'un master en management de l'ESCP Europe. Il a été économiste à la Société Générale, puis chez Artio Global Investors, société de gestion d'actifs basée à New York. De 2012 à 2015, il était l'adjoint d'Yves Zlotowski à la recherche économique et responsable du risque pays au sein de Coface. Il devient économiste en chef de la Coface en 2015.

 

Raoul Salomon

Managing Director chez Barclays ; Responsable de la Banque d’Investissement en France. Raoul Salomon est diplômé de l’Ensae et titulaire d’un DEA de l’Ecole des Hautes études en Sciences Sociales. Il commence comme consultant à la Banque Mondiale puis il est économiste pour la Caisse des Dépôts. Il débute en 1993 comme trader toujours à la Caisse de Dépôts avant de rejoindre Barclays en 1996. Raoul Salomon a participé à la première émission obligataire indexée sur l’inflation de la dette française. Il est également très investi dans le domaine éducatif, il est actuellement membre du jury « convention d’éducation prioritaire » de Science Po un programme à destination de lycéens issus des ZEP.

 

2ème Table Ronde : La finance vue par la politique

 

Lors de cette seconde table ronde, il s’agit de changer d’optique et d’étudier le deuxième sens de la relation entre le monde de la finance et la politique. La campagne de François Hollande en 2012 a été marquée par la phrase : « Mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance », cette vision va-t-elle évoluer avec le Brexit ? Comment les politiques voient l’avenir de la place financière parisienne ? Il s’agit enfin de revenir sur la gestion politique des dernières crises financières (crise des subprimes, crise de la dette).

 

Intervenants :

 

Emmanuel Moulin

Emmanuel Moulin est le directeur général France et Benelux de Mediobanca depuis 2015. Il est un ancien élève de l'ENA (promotion Victor Schoelcher) et est diplômé de l'université Paris-II Panthéon-Assas, de l'IEP de Paris et d'ESSEC. Après dix ans passés à la Direction générale du Trésor, notamment comme secrétaire général du Club de Paris et administrateur suppléant à la Banque mondiale à Washington, il a rejoint Citigroup à Paris pour développer le dialogue stratégique avec le secteur public. En 2007, il est nommé directeur adjoint de cabinet de Christine Lagarde, alors ministre de l'Economie, des Finances et de l'Emploi, avant de devenir en 2009 conseiller économique du président de la République Nicolas Sarkozy. En 2012, Emmanuel Moulin a rejoint le groupe Eurotunnel, dont il était directeur général délégué.

 

 

Christian de Boissieu

Christian de Boissieu est un universitaire et économiste français, membre de l'Académie des Technologies. Il est professeur à l'Université Paris I Panthéon Sorbonne et membre du Collège de l'Autorité des Marchés Financiers. Spécialiste de questions monétaires et bancaires, il a occupé de nombreuses fonctions de conseiller économique auprès de banques et fonds d'investissement (Banque de France, Banque Mondiale, Parlement Européen, EY, HDF Finance...). 

 

 

Vincent Dujardin

Vincent Dujardin a débuté sa carrière chez Harrison&Wolf avant de la poursuivre chez Edelman. Il a ensuite été directeur conseil au sein du pôle Affaires Publiques/Crise de Burson-Marsteller. Vincent Dujardin est maintenant Directeur du Conseil de l’agence de conseil Alquier Communication (agence en communication institutionnelle). Vincent Dujardin a également été intervenant à Sciences Po. ll est spécialiste en affaires publiques, communication de crise et organisation en gestion de crise.

 

Philippe Tibi

Philippe Tibi a développé sa carrière professionnelle dans les secteurs de la technologie et des marchés de capitaux, à Paris et à Londres, notamment en dirigeant jusqu’en 2012 les marchés actions, et la banque d’investissement pour le groupe UBS en France. Philippe Tibi a présidé de 2007 à 2014 l’Amafi, association professionnelle représentant 120 banques de marché actives sur la place de Paris. Professeur de stratégie et finance à l'École Polytechnique, et convaincu de l’importance de l’économie dans la formation des dirigeants, Philippe Tibi fonde Pergamon Campus en 2013. Il publie en septembre 2016, avec Francis Kramarz, Plus de marché pour plus d'Etat !